de nouveaux usages et une confiance qui stagne


L’ACSEL (Association pour le Commerce et les Services en Ligne), dévoile les résultats de la 9ème édition de son Baromètre de la confiance des Français dans le numérique, qui permet de donner une vision large sur la confiance numérique. L’enquête s’appuie sur les réponses de 1200 internautes français, âgés de 15 ans et plus, entre le 3 et le 21 décembre 2021.

Des usages qui augmentent, une confiance qui stagne

Les Français montrent un intérêt toujours accru pour les activités réalisées sur Internet. En 2021, les niveaux d’usages numériques restent très élevés et affichent une légère hausse. Ainsi :

  • 94 % des interrogés ont recours à l’e-banking (+ 1 point),
  • 93 % ont adopté l’e-administration (égal à l’année passée),
  • 91 % optent pour l’e-commerce (+ 3 points),
  • 87 % utilisent les réseaux sociaux (+ 2 points),
  • 83 % utilisent les messageries instantanées (+ 1 point).

À noter que les services faisant appel à l’intelligence artificielle progressent de 6 points, utilisés par 70 % des Français. (voir image ci-dessus)

Malgré un usage des outils numériques toujours plus important, la confiance des Français à l’égard d’Internet stagne. Pour expliquer ce paradoxe, l’étude met en avant la digitalisation de l’ensemble des secteurs et son accélération pendant la pandémie. De 42 % en 2021, la confiance passe à 43 % en 2022 et régresse pour les seniors, parmi lesquels seulement 34 % disent avoir confiance dans les services numériques (- 8 points).

La confiance des Français à l’égard des activités numériques. © ACSEL

L’étude montre que les différents services numériques connaissent de fortes variations de la confiance. Ainsi, la confiance des Français envers les réseaux sociaux est de 35 %, tandis qu’elle est de 70 % pour l’e-administration.

Des cyberattaques en hausse, mais des internautes bien informés

Au cours de l’année 2021, les cyberattaques se sont intensifiées. Ainsi, 64 % des Français jugent qu’elles sont de plus en plus fréquentes, touchant majoritairement les 65 ans et plus (81 %). 42 % des internautes indiquent qu’ils ont subi des conséquences négatives suite à une escroquerie. 60 % d’entre eux ont entre 15 et 24 ans.

Parmi les cyberattaques les plus répandues, c’est l’hameçonnage par le biais d’un email frauduleux qui a été la plus identifiée sur les 6 derniers mois. Cependant, 62 % des Français se disent bien informés sur les manières de se prémunir des cyberattaques, et ils sont 57 % à estimer être bien protégés.

enquete-confiance-francais-numerique-acsel-internautes-vs-cyberattaques
Les internautes français estiment en majorité être bien informés et protégés des cyber-risques. © ACSEL

Autres chiffres importants : les Français misent sur l’authentification à double facteurs, dont 68 % approuvent l’efficacité contre les cyberattaques. L’information des consommateurs et le développement de l’authentification par reconnaissance faciale ou empreinte digitale, sont les deux autres options les plus citées pour la lutte contre l’escroquerie en ligne. De plus, 78 % des internautes français estiment qu’ils seraient rassurés par un cyber-score, autrement appelé « Yuka de la confiance numérique ».

enquete-confiance-francais-numerique-acsel-cyber-score
Les Français se disent très majoritairement favorables à la mise en place d’un cyber-score. © ACSEL

L’identité numérique certifiée très bien perçue par les internautes français

Le recours à une identité numérique certifiée est plébiscitée par près de 7 internautes sur 10 pour améliorer la sécurité des échanges et des transactions sur Internet. Elle est jugée nécessaire par les Français pour :

  • les sites administratifs nationaux tels que les impôts ou la CAF (89 %),
  • les sites des banques et assurances (88 %),
  • les sites de téléconsultation médicale (87 %).

Ainsi, 70% des internautes disent avoir confiance dans France Connect, très utilisé par les 15-24 ans notamment (60 %).

enquete-confiance-francais-numerique-acsel-france-connect
Les Français sont très favorables aux comptes uniques d’authentification. © ACSEL

Pour les Français, les fournisseurs d’identité les plus rassurants et les plus fréquemment utilisés sont Ameli, pour 84 % des interrogés, et le site des impôts (83 %).

enquete-confiance-francais-numerique-acsel-fournisseurs-identite-numerique
Ameli est le fournisseur d’identité recueillant le plus de confiance auprès des internautes. © ACSEL

Les nouveaux usages des Français : cryptomonnaies, métavers, e-santé

L’étude menée par l’ACSEL montre que les Français s’intéressent de plus en plus aux nouveaux moyens de paiement, notamment via le téléphone. Ils sont 73 % à avoir confiance dans les paiements avec empreinte digitale, 64 % par reconnaissance faciale et 62 % avec le sans contact via une carte bleue. Autres chiffres importants : 3 répondants sur 10 envisagent l’utilisation de cryptomonnaies. 29 % sont prêts à investir dans une cryptomonnaie, 27 % envisagent de réaliser des paiements avec une cryptomonnaie et 36 % ont confiance dans ces nouvelles monnaies.

enquete-confiance-francais-numerique-acsel-cryptomonnaies
Les cryptomonnaies intéressent de nombreux jeunes internautes. © ACSEL

De son côté, le métavers intrigue également les internautes. 38 % des interrogés disent vouloir évoluer dans cet univers virtuel. Parmi les activités qu’ils souhaiteraient pratiquer :

  • réaliser des achats (46 %),
  • suivre des cours (45 %),
  • participer à des réunions (43 %),
  • travailler (39 %),
  • faire des loisirs (35 %).
enquete-confiance-francais-numerique-acsel-metavers
Le métavers fait partie des nouveaux usages des internautes. © ACSEL

9 internautes sur 10 disent avoir déjà eu au moins une pratique d’e-santé telles que prendre un rendez-vous médical via une plateforme en ligne, utiliser son compte Ameli ou encore consulter des sites de santé et bien-être. Cependant, 45 % des internautes estiment encore qu’utiliser les nouvelles technologies dans le domaine de la santé représente un risque.

Infographie-Acsel-Baromètre-Confiance-Numérique-2021
Infographie du Baromètre de la confiance des Français dans le numérique. © ACSEL

Découvrir le rapport complet


Categories:   General

Comments